• Max & Mama

Notre fin de parcours au Pérou

A l’image des deux premières semaines à l’école ASVIN, les deux dernières furent dans la lignée des précédentes : des jours qui passent vite, trop vite, entre parties de rigolade et enseignement.


Entre les moments câlins à la récréation, nous avons continué à dispenser nos différents cours :




Tout d’abord, de français : appréhendant cette langue pour la première fois, nous avons donc commencé par le début : « Bonjour, Comment ça va ? Ça va, et toi ? Je m’appelle... et toi ? » puis, nous avons commencé à leur enseigner les verbes être et avoir : bon, leur accent est aussi mauvais que le nôtre en espagnol, mais il y a eu des efforts !



Puis d’anglais : pour être tout à fait franc, ils n’étaient pas beaucoup plus avancés en anglais ; en même temps, les professeurs ne parlant pas un mot anglais, ça coule de source. Avec la classe des petiots, nous avons abordé les « Hello, How are you ? What is your name ? » et pour être honnête, on s’est arrêté là et aux réponses à ces questions : c’est déjà un bon début. Pour la classe des moyens, celle avec qui nous avons le plus avancé, nous leurs avons appris les couleurs, les numéros de 1 à 99 ainsi que les jours de la semaine en plus des bases : et on peut dire sans trop se tromper que c’est acquis pour la plupart d’entre eux : une vraie victoire !




Mais aussi de sport : la priorité fût la coordination, car ce n’est pas vraiment leur fort. Des exercices de saut, de pas chassés et de motricité furent donc à l’honneur. Nous leur avons proposé également des exercices techniques et de précisions avec ballon de football et de basket, ainsi que beaucoup de jeux, tels que le fameux un deux trois soleil (un dos tres sol en espagnol) qu’ils ne connaissaient pas, ou encore le jeu de l’épervier ou des 4 couleurs. Un bon moyen de les faire se dépenser tout en s’amusant.


Durant une partie du jeu des 4 couleurs

Enfin, les cours d’art, où Marion a rencontré un succès ENORME avec ses cours d’origami ! Tête de chat, tête de chien, grenouille, dinosaure et bateau, tout y est passé, et les enfants ont adoré.




La nouvelle classe d'art entièrement décorée par Marion !

Elle a du talent cette petite landaise

Nous avons, nous aussi, travaillé sur certains points, et plus particulièrement sur un : la patience ! Pour la première fois nous avons enseigné, ou du moins assisté à l’apprentissage, des cours de lecture aux jeunes enfants de 6-7 ans ; et on peut vous garantir qu’enseigner l’apprentissage de la lecture à des enfants, surtout dans une langue qui n’est pas notre langue natale, ce n’est pas évident, et ça demande de la patience, et de la persévérance.


En plein enseignement avec mon petit Yordi


Nous avons également reçu la visite d’une classe de 4ème, arrivant tout droit de... France ! Dans le cadre d’un échange interculturel, ce collège de région parisienne, ou du moins cette classe, préparait cette venue depuis 2 ans. Nous les avons reçus le mardi 16 Avril, de 10h à 13h, où Marion et moi avons organisé en grande partie l’événement. Au menu, des chants traditionnels de nos écoliers préférés pour accueillir les jeunes camemberts, puis jeux et activités sportives permettant un échange ludique entre les petits péruviens et les jeunes français. Enfin, un discours fût réalisé par les adolescents parisiens pour expliquer le but de cette venue, avant de distribuer aux différentes classes du matériel scolaire ramené en partie de France. Ce fût une belle matinée, remplie pour chacun de découvertes, de surprises, de sourires, et surtout : de partage.





Nos élèves en tenue traditionnelle pour une danse réalisée pour les étudiants du collège français

"Moi je bouge pas des cage, Na !"




Notre dernier jour à l’école ASVIN


Au-vu du lien créé avec les enfants et les professeurs, nous savions que ce dernier jour serait riche en émotion ; mais on était loin de s’imaginer que ça serait aussi fort.


Dans un premier temps, nous avons eu le droit à une multitude de questions de la part des plus petits, nous demandant quand allons-nous revenir, et pourquoi nous les abandonnions. Premier exercice difficile que de répondre à ça. Puis nous nous sommes vus offrir une multitude de cadeaux, de lettres adorables et surtout, une chorégraphie réalisée juste pour nous : Marion s’est effondrée, et moi je n’en étais pas loin. Nous avons ensuite terminé cette matinée par un goûter que nous avions ramené, avec au menu de délicieux gâteaux aux chocolats et des boissons bien sucrées... comme ils aiment.


Avec Milagros, pour laquelle nous avons complètement craqué, et le phénomène Daniel








Ouverture des cadeaux, un grand moment !



Préparation d'un super... et dernier goûter

Toutes nos lettres !


Puis l’heure des fameux derniers câlins avec chacun d’entre d’eux est arrivée : une fois de plus, un moment dur et beau en même temps. En clair, une matinée (ou devrais-je dire, un mois) qui a réchauffé nos cœurs pour longtemps.


Avec la classe des moyens <3

Cette fois-ci, la classe des plus grands !

Et enfin, des plus pitchounes... entre nous, notre préférée !

En compagnie des super professeurs Paula et Helmut. Une pensée pour l'exceptionnelle professeur et directrice de l'école Karina, absente pour notre dernier jour pour des raisons familiales

Le midi, nous avons partagé un dernier déjeuner avec Kevin et sa maman, où une fois de plus, Lisbet nous a préparé un délicieux repas. Puis nous avons réalisé Kevin et moi notre dernier entrainement ensemble (avant le prochain ???) de 15h à 18h, avant des au revoir émouvants, encore une fois.


Pour notre dernière soirée, hors de question de jouer les vieux croutons comme ça a pu être le cas les autres soirs : ce soir, c’est bar et boîte de nuit en compagnie de Philippine, Karina (la fille de Doris chez qui nous dormons) et les professeurs de l’école ! Une soirée mémorable, on en dira pas plus ;)





Puis nous avons été invités à manger par Doris et Karina pour notre dernier déjeuner à Cusco, avant de nous envoler pour Lima, capitale du Pérou.



(Si vous décidez de passer quelques jours à Cusco, on vous recommande vivement la Casa de Doris !!)

Lima


Nous passons seulement deux jours à Lima : mardi à 2 heures du matin, un vol pour Montréal nous attend !


Lima est la plus grande ville du Pérou, et compte 10 000 000 d’habitants, pour pas moins de 30 000 bus et 200 000 taxis ! Le décor est complètement différent. Ici ça grouille de partout, l’air est pollué et la vie va à 3000 à l’heure : adieu la tranquillité de Cusco !



Nous sommes hébergés durant ces 48 heures par la famille de Marc-Antoine, un ancien de mes joueurs U17 qui m’a proposé de loger chez lui à Lima, où une partie de sa famille dont sa tante et son oncle vivent encore. Nous avons été incroyablement bien accueillis par Oscar, notre taxi attitré et oncle de mon ancien défenseur, et Nelly et Luisa, qui nous avaient préparé un délicieux diner pour notre 1er soir dans la capitale ! Juste adorable.


Le lendemain, nous avons fêté Marion et moi nos 2 ans dans un restaurant de Gaston Acurio, chef le plus réputé d’Amérique du Sud, appelé « La Mar ». Autant vous dire qu’on s’est littéralement régalé : un délicieux trio de Ceviche pour débuter, puis du calamar sur son lit de purée cuisiné avec du maïs, un plat de raviolis noir au crabe à tomber par terre, et pour finir, une délicieuse part de gâteau de chocolat, accompagné d’une crème au dulce de leche revisité. Le tout accompagné d’une bonne bouteille de blanc chilien, bien sûr. Bref, on n’a pas mangé le soir.








Durant notre balade digestive en bord de mer, nous tombons sur une pauvre otarie en train de se laisser mourir : nous sommes restés près d’elle durant une heure. Un moment qui n’était pas prévu et qui nous a littéralement fait changer d’ambiance.



Pour notre dernier jour au Pérou, nous nous sommes baladés dans les rues de Lima, et plus particulièrement du côté du Mercado Central, de la Plaza Major et San Martin, où nous avons d'ailleurs découvert un bar exceptionnel, regroupant des statues de joueurs incroyablement ressemblantes aux vrais, des drapeaux, des photos, des maillots, des objets... L'endroit idéal pour tout amoureux de ce sport.


Plaza de Mayor


Plaza San Martin




L'aventure continue désormais un peu plus au Nord, où la région du Quebec au Canada nous attend !

50 vues

© 2019 par Max & Marion

  • Facebook Marion
  • Facebook Max
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now