• Max & Mama

Que d’aventures !



Après nous être arrêtés à Nugget Point, phare construit en 1869 et offrant un magnifique point de vue sur la mer et ses lions de mer, ainsi qu’au Purakaunui Falls, très belle cascade de 20 mètres, nous nous rendons à Invercargill, ville la plus au Sud de la Nouvelle Zélande. Pôle économique du Southland, nous y restons quelques heures, afin de refaire quelques provisions, et de visiter le très beau Queen’s Park.


C’est maintenant que tout va s’enchainer, et que les prochains jours vont être remplis d’aventures.


Fiordland National Park


Après 3 heures de route, nous arrivons au Fiordland National Park, situé dans le Sud-Ouest du pays, et décidons de camper pour le 1er soir près du lac de Te Anau (la ville est très agréable mais de par son emplacement proche des fjords, elle est aujourd’hui une vraie station balnéaire).


Le Fiordland National Park, plus vaste parc national néo-zélandais (12 500 km2 !) et peuplé d’une faune et flore exceptionnelle, est considéré, et à juste titre, comme l’un des plus beaux endroits de la Nouvelle Zélande. Le parc contient 4 fjords, dont le Doubtful Sound et le Milford Sound, et 5 grands lacs glaciaires, dont le lac Te Anau. Afin de découvrir ces endroits incroyables, que les visiteurs des quatre coins du monde viennent voir chaque année, plusieurs possibilités s’offrent aux curieux : randonnées, bateaux et avions.


Pour notre part, nous choisissons d’occuper notre 1ère journée par une randonnée, celle du Kepler Track, qui fait partie des 3 plus réputées avec celle du Milford Track et du Routeburn Track. Nous en faisons qu’une partie, 20 km parmi les 60 au total (la totalité se fait en 3 jours et nécessite de réserver dans les rares hébergements très prisés et chers en haut des montagnes). Nous pouvons y découvrir une nature riche en couleur et en flore.


Puis, nous partons plus au Nord du parc, et effectuons 2 heures de route (où nous nous arrêtons toutes les 10 minutes pour prendre des photos plus belles les unes que les autres) pour rejoindre le Milford Sound. Habitués au camping sauvage depuis 7 jours, il est impossible de camper dans la nature à cet endroit ! Un peu pris au dépourvu et ne sachant donc où dormir sans payer excessivement cher, nous rencontrons par chance Julien et Eden, un couple franco-canadien, réalisant eux aussi un Tour du monde de 1 an, et passons la soirée avec eux, dans leur camping à 15 euros la nuit. Notre 1ère vraie belle rencontre de notre séjour en Terre Maori !


Le lendemain, nous visitons le Milford Sound à bord d’un bateau, et découvrons alors ce fjord long de 16km au plus profond de lui-même. Parsemé de cascades vertigineuses, de sommets encore enneigés et abritant grand nombre d’otaries, nous en prenons plein les yeux pendant 2 heures. Nous rencontrons sur ce bateau Jonathan, ancien banquier ayant décidé de tout plaquer pour réaliser son rêve, faire le Tour du Monde pendant 1 an et demi, et seul. Très belle rencontre également.


Queenstown


Au pied de la chaîne des montagnes des Remarkables et bordant le lac Wakatipu, Queenstown est considérée comme la capitale internationale des sports d’aventure, et conserve son atmosphère d’une petite ville malgré son attractivité.


Nous décidons de passer notre après-midi dans le centre-ville, appelé « The Mall », et très agréable à visiter : point de rencontre très populaire, on y trouve de nombreux cafés, boutiques et marchés très animés. Le Queenstown Gardens, situé à 5 minutes à pied, et également à voir. Curieux, nous nous approchons d’ailleurs d’un « bowling » en plein air, et sommes invités par une famille australienne d’une grande gentillesse à faire une partie de ce jeu (ressemblant fortement à de la pétanque revisitée) avec eux. Il est également possible de visiter le Kiwi Birdlife Park, pour voir les fameux kiwis, oiseau si symbolique de la Nouvelle-Zélande, mais arrivés à l’entrée, nous décidons finalement de faire demi-tour quand nous voyons les tarifs appliqués !


Mais, nous ne sommes pas venus dans la capitale des sports d’aventures que pour ça : le lendemain, 2 activités très excitantes nous attendent !


En effet, c’est ici que je décide (Marion préfère y participer... en spectateur) de faire mon baptême de saut à l’élastique ! Commencer sa journée par cette expérience, autant vous dire que c’est excitant, mais assez anxiogène... J’ai d’ailleurs assez mal dormi. Mais à 8h du matin, frais et motivés, nous montons dans le bus nous attendant en centre-ville, direction le Kawarau Bridge. Haut de 43 mètres, c’est de ce pont que je dois me jeter dans le vide !! (rien que d’y repenser, j’en ai la chair de poule). Accroché par une corde, bien serrée au niveau de mes chevilles, je saute alors du pont, les bras écartés et le cœur battant à 3000 mille à l’heure ! Pendant quelques secondes, c’est une sensation de dingue qui vous prend tout le corps, très difficile à expliquer. La corde me retient alors à seulement 5 centimètres de la rivière, et me voilà désormais balancé dans les airs par cette dernière, comme une marionnette. 1 minute après, je retrouve la terre ferme : quelle expérience !!!


L’après-midi, nous effectuons notre 2ème activité, cette fois-ci ensemble : la descente des rapides en Jet Boat, allant jusqu’à 95km/h dans des gorges étroites ! Super activité, procurant beaucoup de sensations fortes pendant 20 minutes, cependant, nous trouvons que la prestation ne mérite pas le prix demandé, à bon entendeur pour ceux qui veulent visiter Queenstown !


Arrêt inattendu à Cardrona


Après toutes ces émotions, nous continuons notre chemin vers les lacs Wanaka et Hawea, que nous voulons absolument voir car estimés parmi les 5 plus beaux de Nouvelle Zélande.


Mais, pendant que je conduis et que Marion pousse un roupillon, nous traversons un petit village nommé Cardrona qui me paraît atypique. Je m’arrête alors sur le bas-côté et réveille Marion.


Après un petit tour du charmant village, nous décidons de rentrer dans l’hôtel de Cordona, un peu par hasard. Quelle surprise ! Nous fûmes tout de suite charmés par cet intérieur ancien et chaleureux, ce jardin d’une beauté incroyable, et cette ambiance convivial : un homme d’une soixante d’année jouait ses propres compositions.

Nous buvons alors un Irish Coffee dans cette bâtisse construite en 1863, afin d’héberger les occidentaux du temps de la ruée vers l’or.


Après y avoir passé une bonne heure, nous reprenons la route, mais, à peine 10km plus loin, nous voyons un panneau indiquant « Backcountry Saddle Expeditions, Horse Ridding ». Le chemin vers lequel mène ce panneau a l’air sympa, alors on décide de faire nos curieux, une fois de plus ! Et nous sommes alors récompensés de cette curiosité. Nous arrivons dans un Horse Club très Western, et sommes accueillis par une femme fort souriante, qui se trouvait être la responsable de l’endroit. Nous discutons quelques minutes avec elle, et voilà que nous décidons de réserver un trek à cheval de 2 heures pour le lendemain matin dans les splendides montagnes avoisinantes ! Au passage, nous négocions un emplacement gratuit pour la nuit au Horse Club, requête acceptée.


Ayant encore du temps avant la tombée de la nuit, nous décidons de braver les quelques kilomètres restants afin de découvrir le lac Wanaka et de sa petite ville, que nous avons beaucoup appréciés.


Une fois rentrée au Horse Club, nous dînons dans cet endroit fort sympathique, et à peine finit de manger que nous rencontrons Rosie, notre guide Nîmoise du lendemain qui nous invite à « papoter » à l’intérieur de la grange, autour d’un bon feu de cheminée, quel régal ! Rosie est une femme de 29 ans incroyable, nous avons rarement vu quelqu’un d’aussi lumineux et souriant. Sa vie, qui ressemble à une bande dessinée d’aventures, est palpitante. Depuis maintenant 2 ans, elle travaille en Nouvelle Zélande au sein de ce club en tant que guide à cheval, et habite une petite caravane à côté de la fameuse grange. Tous les 3, nous refaisons alors le monde une bonne partie de la soirée, et descendons quelques bières.


Notre Trek à cheval


Toute excitée à l’idée de ce qui nous attend, c’est pour une fois Marion qui me réveille ! Petite toilette rapide, petit déjeuner speedy, et nous retrouvons Rosie pour débuter ce trek tant attendu : en scelle ! C’est parti pour 2 heures merveilleuses de balade, Marion sur le dos de Nevada, cheval préféré du camp et aux yeux bleus incroyables, et moi sur le dos de Pickuls, un cheval très doux (et c’était pas plus mal, pour une 1ère fois... !).

Marion a pu me montrer ses talents de cavalière, au sein de ce décor incroyable et accompagnée de l’humour de notre super Rosie. Un moment exceptionnel qui fera partie des moments clefs de notre séjour !






Nous passons le reste de l’après-midi près du magnifique lac d’Hawea, d’où j’écrirai cet article.


Si notre programme ne change pas, le prochain article parlera de notre expédition au Fox glacier, de notre randonnée au Arthur Pass et d’autres aventures que vous pourrez découvrir en lisant l’article !! ;)

© 2019 par Max & Marion

  • Facebook Marion
  • Facebook Max
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now