• Max & Mama

Montréal, changement d’ambiance... et de décor

Après 3 mois en Amérique du Sud, c’est en Terre canadienne que nous mettons les pieds, et plus précisément à Montréal où nous débutons notre séjour.


Montréal

Un peu d’histoire...


En 1642, une quarantaine de français accostent sur une pointe de terre canadienne pour fonder « Ville-Marie », rebaptisée désormais Montréal. Y sont alors en partie chassés les amérindiens aux langues et modes de vie très différents. Peu à peu, les colonies française puis américaine y prennent place dans le cadre d’un vaste projet de fondation. D’ailleurs, pour favoriser le peuplement de la « Nouvelle-France », de nombreuses filles ont été « offertes » par Louis XIV aux nombreux hommes immigrés chargés du développement du territoire.


De nombreuses installations portuaires sont fabriquées et très vite, la ville devient alors une des principales portes d’entrée commerciales et militaires du continent.


En 1760, 17 000 soldats anglais encerclent la ville, alors protégée par seulement 2 000 soldats français. Montréal capitule alors et le Canada est cédé aux anglais (s’en suit une longue rivalité entre les français et les hurons (alliés autochtones des français) contre les anglais et les autres amérindiens, une rivalité qui fût à l’origine de nombreuses atrocités). Cette modification entraine de nouveaux changements politiques et transforme la vie publique et l’activité économique. Montréal devient alors une énorme plaque tournante, favorisant les échanges avec l’Europe et plus particulièrement la Grande-Bretagne. Cet empire commercial repose principalement sur l’échange de fourrures (surtout de castors) avec des fabrications d’objets provenant d’Europe.


Cependant, l’importante immigration française transforme le portrait linguistique de la ville, on estime d’ailleurs à 60% le nombre de francophones à Montréal durant le dernier tiers du 19ème siècle.


Dans les années 1850, des fléaux de type choléra, typhus et variole frappent la ville car Montréal n’est pas encore adapté à cette transformation trop rapide. Les autorités mettent alors en place un système d’évacuation des eaux usées, renforcent les mesures sanitaires et entreprennent des campagnes de vaccinations. Les conditions de vie s’améliorent grandement.


Montréal devient alors une ville cosmopolite : avec ses grands chantiers et ses nouvelles manufactures, de nombreux irlandais, chinois, juifs, italiens et espagnols, cherchant de meilleures conditions de vie, viennent s’installer dans la ville la plus importante du Canada au début du XXème siècle.


Après avoir été secoué par la 1ère guerre mondiale, l’économie montréalaise grandit à vitesse grand V : de nouveaux quartiers, de nouvelles maisons, de nouvelles usines ainsi que de nombreux gratte-ciels se construisent !


Aujourd’hui, Montréal s’étend sur 500km2, comprend 1 800 000 d’habitants, dont 120 ethnies différentes, et où 80 langues différentes sont parlées, même si le français reste majoritaire à... 49%.


Montréal


Lucas et moi à la sortie de l'aéroport

Nous sommes accueillis par nos amis français Lucas Vallon, Anouck et leurs enfants Thomas et Baptiste, (Baptiste que je coachais en France il y a 2 ans), dans leur magnifique maison située dans le quartier chic de Blainville, à 30 km du centre-ville.


La superbe maison de la famille Vallon... et notre voiture de location !

Autant vous dire que cette fois encore, nous avons été complètement dépaysés, mais cette fois-ci d’une autre façon... et avons pu retrouver quelques saveurs de notre pays, dont du bon pâté et du camembert RUSTIQUE !! Un bonheur inexplicable ;)


Durant nos 48 heures de visite à Montréal, nous découvrons les gigantesques centres commerciaux (à l’américaine, tout simplement), visitons les différents quartiers et notamment celui de la vieille ville, où se trouve la superbe Notre-Dame où nous avons assisté à un spectacle époustouflant mettant en scène un jeu de lumières remarquable durant 20 minutes à l’intérieur même de la cathédrale. Nous avons également visité quelques musées, comme celui de l’ancienne maison Ramezay ou encore celui du « Centre d’Histoire de Montréal », très bien conçu et enrichissant. Arrivés un peu tard pour celui des beaux-arts (les musées ferments à 17H !), nous en avons profité pour nous balader dans le parc du Mont-Royal, offrant un superbe point de vue sur la ville.



centre commercial Montréal



Notre Dame... de Montréal


Une des rares photo qu'on a pu prendre durant le spectacle au sein de la cathédrale Notre Dame



Du street art dans les rues de Montréal


des boutiques qui nous ramènent en enfance... à tous mois de l'année


Des balançoires "à musique" dans les rues !

Montréal contient de nombreux parcs réservés aux chiens


On a découvert une race : le berger de shilot ! Une race issue d'un croisement entre le berger allemand et le malamute. Le rendu est pas mal, non ?


Nous avons aussi passé un bon moment avec les deux amis français de Marion, Emma et Raphaël, au Canada pour un an, et avons pu découvrir les joies de la gastronomie canadienne : hamburger et poutine principalement, mais aussi pâtes et autres plats pas forcément conseillés pour un régime mais tellement bon !

Un premier restaurant qui met dans l'ambiance

Avec Emma et Raphaël, autour un dîner vegan

Le Parc de la Mauricie


A la suite de ces 2 jours, nous sommes montés dans notre super voiture de location (une mazda 3 automatique impeccable, on ne s’attendait pas à ça en commandant la moins cher du site.. !) afin de rejoindre la partie sud du parc Mauricie (à Saint Jean des Piles pour être précis) et entamer notre 1ère randonnée canadienne ! On ne vous cache pas notre surprise en découvrant le sentier... remplit de neige ! Entre les dizaines de fois où nous nous sommes retrouvés cul à terre où les centaines de fois où nous avions de la neige jusqu’aux genoux, ce fût une randonnée magnifique mais quelque peu épuisante !










Nous avons pu nous réchauffer et récupérer de notre journée sportive chez Claudette, notre FORMIDABLE hôte chez qui nous logeons pour la nuit, dans le village de « Grand-Mère ».


La maison de la charmante Claudette


Un super petit déjeuner

Avec Claudette ! On vous recommande cette adresse si vous passez dans le coin

Le rocher en forme de visage de Grand Mère, qui a donc donné ce nom au village...


Le Domaine le Bostonnais


Le lendemain, direction le « Domaine le Bostonnais », un domaine assez féérique tenu par Philippe, Axelle et leur fils Thomas, une famille française venue s’enterrer dans ce coin sublime il y a 15 ans. Nous passons l’après-midi à parler avec eux, à nous balader dans leur domaine de 10 hectares en compagnie de Kachou, et à profiter du soleil sur une terrasse offrant une vue imprenable sur les bois et la rivière. Tout cela avant de passer une excellente soirée autour d’un super repas en leur compagnie.




Kachou

Notre superbe chalet

Vue de notre chambre...

Une petite balade dans la neige Marion ?

Va chercher Kachou !

Well done le chien




En bref, une demi-journée à profiter des plaisirs simples de la vie dans un cadre idyllique : merci à la famille Vallon pour ce superbe cadeau !

71 vues3 commentaires

© 2019 par Max & Marion

  • Facebook Marion
  • Facebook Max
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now