• Max & Mama

Bali, Terre de toutes les illusions


BALI. De « L’Homme qui voulait être heureux », de Laurent Gounelle, à « Mange, Prie et Aime », avec Julia Roberts, en passant par « Toute la beauté du Monde » avec Marc Lavoine, cette île d’Indonésie nous a tant fait rêver, et pendant si longtemps.


Sayez, nous y sommes !


Il faut avouer que déjà, rien que l’aéroport de Denpasar met dans l’ambiance : palmiers, fontaines d’eau et tapis rouge en guise d’accueil, pas de doute, Bali sait accueillir ! Une fois obtenue notre visa, nous rejoignons notre chauffeur, Leo, de son « European name », mandaté par l’association pour laquelle nous effectuerons notre mois de solidarité. Après une bonne heure de trajet pour rejoindre la ville de Ubud, nous découvrons notre guest-house, où nous y dormirons les 3 prochaines nuits.


Pour profiter de notre 1ère journée, nous décidons de louer un scooter pour découvrir la ville et les horizons. Après une balade d’une heure, dont une grande partie dans les fameuses rizières balinaises, nous arrivons par hasard à la source de Tirta Empul. Nous entrons dans l’enceinte du Temple et découvrons un peu plus loin des bassins d’eau sacrée, où des centaines de pèlerins viennent chaque jour s’y purifier. En effet, les eaux de Tirta Empul ont des pouvoirs magiques de guérison et de survie. Après avoir déposé des offrandes devant les différents autels, balinais et occidentaux peuvent s’y baigner et effectuer leurs prières selon un rituel précis.

Quitte à être ici, autant essayer ! Quelques minutes plus tard, me voilà dans un de ces fameux bassins, en tenue balinaise comme le veut la tradition, pour participer à la cérémonie.

Déjà une belle première expérience !


Après avoir effectué les différentes prières et visité les différentes parties du Temple, nous continuons notre balade. Après s’être arrêtés manger un bout dans un restaurant typique balinais, nous nous rendons aux fameuses rizières de Tegallalang, en forme d’escaliers gigantesques, sûrement les plus belles de la région. Nous sommes subjugués par la beauté de ce vert flamboyant, et décidons d’y pénétrer et de nous y promener un bon petit moment. Un vrai lieu de tranquillité même si nous rencontrons quelques touristes.


Nous en profitons pour nous rendre au « Bali Purina », non loin des rizières de Tegallalang, afin de visiter une plantation et fabrication de café, mais pas n’importe laquelle. La plantation que nous visitons contient du café « kopi luwak », qui n’est ni plus ni moins le café le plus cher du monde ! En France, nous trouvons ce produit pour pas moins de... 200 euros le kg. Il est obtenu à partir d’excréments de civette luwak (blaireau) qui ne digèrent pas totalement les grains de café qu’ils avalent, et qui donne ce goût si particulier. Bonne dégustation !


Nous partons en suite vers la « Monkey Forest », fameuse activité d’Ubud. Cette forêt abrite 600 macaques, et malgré une petite frayeur avec l’un d’entre eux, nous avons apprécié faire partie de leur environnement, ne serait-ce qu’une petite heure.


Nous visitons en suite le Temple de Pura Taman Kemura Saraswati, avant de rendre le scooter.


Le soir, nous décidons de suivre les conseils du Guide du Routard, et allons manger au Warung Biah Biah. L’endroit est convivial, chaleureux et la musique d’ambiance rajoute une pointe d’authenticité. Les prix étant très abordables, nous commandons alors pas moins de 8 plats balinais ! Une excellente adresse qu’on vous recommande, si vous décidez de faire un tour à Ubud.


Le lendemain matin, nous rencontrons les autres volontaires lors d’un meeting prévu pour faire le point sur nos futures semaines au sein de l’association « Volunteer in Bali – Yayasan Widya Sari ». Incroyable mais vrai, nous retrouvons une camarade d’université, Camille Persillon, elle aussi volontaire au sein de l’association ! C’est dans ces moments que l’on peut dire que le Monde est petit...


A la fin de la réunion, nous apprenons que Marion et moi sommes affectés au « Program in the Hills », situé dans la région de Tabanan, et non au « Program in the Sea », à Tianyar (soit à l’opposé de Tabanan) comme nous le pensions initialement. Pas de souci, adaptation et acceptation sont nos nouveaux compagnons de route.


Nous passons en suite la journée avec Camille et Laure, autre française rencontrée lors du meeting matinal, et partons explorer une nouvelle partie de la ville. Les 10 km de marche nous ont permis de découvrir de magnifiques ruelles, un marché local très animé, de petites boutiques charmantes (beaucoup d’artisans balinais séjournent à Ubud), un bar à jus dans des rizières un peu cachées et une maison très atypique faisant office de guest-house.




Pour bien finir le week-end et bien commencer notre nouvelle aventure au sein de l’association, nous décidons de nous faire masser durant 1 heure dans un de ces fameux spa locaux. Un vrai moment de détente pour... 5€ chacun.


Le lundi matin, un chauffeur nous attend à 10h afin de rallier Tabanan. L’aventure avec les enfants balinais va commencer... Nous vous ferons un résumé de notre 1ère semaine lors du prochain article !


Sampai jumpa lagi !

0 vue

© 2019 par Max & Marion

  • Facebook Marion
  • Facebook Max
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now